Collectif Effeuillade de mots

Car c'est par l'écriture toujours qu'on pénètre le mieux les gens. La parole éblouit et trompe, parce qu'elle est mimée par le visage, parce qu'on la voit sortir des lèvres, et que les lèvres plaisent et que les yeux séduisent. Mais les mots noirs sur le papier blanc, c'est l'âme toute nue.

Extrait de Notre cœur, de Guy de Maupassant


Avant le collectif, il y a eu, en automne 2018, l'atelier « L'écriture en jeu(x) », organisé par la Bibliothèque d'Uccle-centre et animé par l'aisbl ScriptaLinea.

Né d'une envie commune à plusieurs participantes de l'atelier de poursuivre un chemin d'écriture, le collectif d'écrits s'est créé en avril 2019 et s'est ouvert au plus grand nombre pour partager ses réflexions et son envie d'écrire.

Fort d'une expérience sensorielle partie d'un chou romanesco, le collectif s'est trouvé un nom : Effeuillade de mots. Effeuiller les mots, c'est les découvrir au plus profond pour aller vers leur cœur puis les habiller, les fleurir, les multiplier, les laisser s'épanouir pour qu'ils éclosent. En partant d'un mot, d'une phrase, d'un thème, nous l'effeuillons pour arriver à l'essentiel. C'est comme effeuiller la marguerite, un pétale à la fois : je t'aime, un peu, beaucoup, à la folie, pas du tout. Un mot à la fois, nous arrivons à l'essence de ces mots, nous construisons un univers.

Avide de mots et de sens, le collectif trouve encore cette définition d'« effeuillage » dans le Wiktionnaire : « Résultat de l'action d'effeuiller un aliment qui consiste en la découpe en fine lamelle, ou bien à la séparation des feuilles pour certains légumes, et en la présentation en groupe de ces dernières ».

Ainsi, chaque rencontre du collectif nous amène à effeuiller légèrement, tout en douceur et avec beaucoup de délicatesse, le thème choisi par le groupe. Au fur et à mesure des rencontres et des échanges de mots, nos textes prennent vie.

Ces textes, nous les avons écrits bien avant le confinement et ils ne font pas directement allusion à la crise sanitaire. Et pourtant, ils résonnent étrangement bien fort dans ce monde où les mots déposés font sens et nous relient les un·e·s aux autres, de nous à vous.